C(h)oeur d'Orchestre 2016

Grand ensemble de clarinettes
25/02/2016
Yasuaki Itakura - Richard Rimbert
25/02/2016
Grand ensemble de clarinettes
25/02/2016
Thibaud Ganthois
Nadree de Nicolas Crivelli

Qui sommes-nous !

L'édito du Président

Il y a vingt ans, un évènement allait changer de façon radicale mon avenir. Bien sur, tout au long de mon apprentissage et jusqu’à l’obtention de mon prix au CNSMDP, beaucoup de personnalités m’ont accompagné, mais la dynamique de la classe de clarinette du Conservatoire de Bordeaux, construite pendant près de quarante ans par Yves Didier et aujourd’hui portée par Richard Rimbert, a été comme un révélateur. Cette dynamique, tout en s’appuyant sur un travail assidu, se caractérisait par une volonté de faire partager aux élèves de multiples expériences. Ainsi en 1996, c’est accompagné d’un orchestre symphonique que je concluais mes études au conservatoire par l’interprétation du 1er concerto de Weber en clôture de Rencontres autour de la clarinette. Cet exemple concret d’action mise en œuvre révélait en revanche un réel besoin de bénévoles pour accompagner ces évènements ; telle est la vocation de l’AAC. Aujourd’hui, être président de l’AAC est pour moi un juste retour des choses, une manière de tendre la main à ces nouvelles générations de clarinettistes.

Quel projet pour l’AAC. Aujourd’hui, il est important de poursuivre le chemin emprunté tout en l’adaptant aux attentes des élèves et professeurs de notre région. Tisser des liens, partager des expériences et créer des rencontres paraît plus que jamais nécessaire. Ainsi, les Rencontres Annuelles de clarinettistes vont être l’occasion d’inaugurer le principe d’un Forum Pédagogique, de créer d’éphémères ensembles musicaux ou bien de rapprocher professionnels en devenir et solistes de renom. Enfin, l’AAC va poursuivre l’organisation du concours du meilleur espoir et suivra de près tous ces talents en herbe !

Mathieu Duch

Président,

Clarinette-solo de la Musique de la gendarmerie mobile,

Directeur de l’Ecole Municipale de Musique d’Arcachon

Le mot du président

L’Association Aquitaine des Clarinsttistes, un formidable outil pédagogique

www.ass-aquitainedesclarinettistes.fr

Président : Mathieu Duch

Président fondateur et directeur artistique : Richard Rimbert

« Nourrir les rêves clarinettistes » voilà ce qui motive en tout premier chef l’Association Aquitaine des Clarinettistes depuis sa création en 1989 sous l’impulsion de Richard Rimbert, professeur au conservatoire de Bordeaux et soliste de l’orchestre national de Bordeaux-Aquitaine

La genèse de l’Association Aquitaine des Clarinettistes plonge ses racines en 1889 avec le premier élève clarinettiste inscrit au conservatoire de Bordeaux, puis au travail de fond exceptionnel d’ Yves Didier (professeur entre 1953 et 1992) qui a parsemé la région d’une multitude de professeurs de qualité dont certains sont partis briller au-delà de l’Aquitaine tels, Michel Lethiec, François Sauzeau, Marie-Luce Cocquio-Smith, Serge Conte, Richard Rimbert et bien d’autres…

Revenu sur ses terres Aquitaine pour succéder à Yves DIDIER, Richard Rimbert a alors construit un projet de classe autour de la création d’une association régionale, l’Association Aquitaine des Clarinettistes. L’activité de celle-ci devait s’exprimer par l’organisation d’une Rencontre annuelle et suivre trois axes  :

Faire rêver les jeunes : Consciente que les élèves de haut niveau nourrissent tous des rêves comme jouer en soliste avec un orchestre par exemple, l’A.A.C a toujours trouvé une solution pour leur offrir cette occasion rare même pour un professionnel. C’est ainsi qu’à ce jour la quasi totalité des meilleurs élèves Aquitains ont pu jouer des œuvres concertantes avec des personnalités telles que Nicolas Baldeyrou, Philippe Berrod, Philippe Cuper, Thomas Friedli, Martin Fröst, Michel Portal, Paul Meyer. Comment alors ne pas voir l’étincelle de désir qui rayonne dans les yeux de tous les jeunes clarinettistes présents dans la salle ? Pour l’A.A.C le retour sur investissement est immédiat

Rendre à César … : la qualité des élèves d’un conservatoire régional est pour une part essentielle le résultat de l’investissement et de la confiance pédagogique des professeurs régionaux. En permettant à ces derniers d’entendre leurs anciens élèves mis en valeur dans le cadre des Rencontres, en leur offrant l’opportunité par le biais d’une audition dite « régionale » de faire jouer leurs élèves du moment et enfin en les invitant au jury qui accorde chaque année le prix du Meilleur Espoir Aquitain, l’A.A.C leur rend hommage et favorise le décloisonnement des écoles.

Découvrir la réalité nationale et internationale : les conservatoires régionaux se trouvent souvent au moment charnière du grand choix de vie professionnel des étudiants qui lui sont confiés. Faire rêver les élèves est certes un formidable outil pédagogique qui démultiplie leur motivation mais faut-il aussi leur donner une idée précise de la réalité d’une vie musicale professionnelle. Pour cela l’A.A.C se tourne vers l’extérieur de ses frontières en invitant des personnalités connues ou des anciens élèves faisant des études supérieures afin de partager et découvrir leurs expériences. Mais aussi, et toujours afin de mieux préparer les élèves à faire leur choix, l’A .A.C organise une répétition générale du concours d’entrée au CNSM de Paris. Cette répétition a pris le nom de « Concours du Meilleur Espoir » : face à une salle remplie par les clarinettistes de la région, devant un parterre de professeurs présidé par une personnalité nationale, avec le programme officiel du CNSM, avec seulement 6 semaines de préparation et confrontés à la concurrence directe de quelques très bons élèves invités d’une région voisine, les prétendants à une carrière professionnelle touche du doigt la réalité d’une sélection redoutable imposée par la profession.

On peut certes mesurer le succès des Rencontres (16 à ce jour) par le niveau élevé de la fréquentation (350 à 400 participants) mais surtout à la dynamique qu’elle crée : une moyenne de 65 élèves clarinettistes au CRR de Bordeaux depuis 22 ans et 1 élève aquitain admis dans un CNSM tous les deux ans pour la même période. Enfin par sa capacité de rassemblement l’AAC permet aux manufactures et autres luthiers et commerçants de venir à la rencontre des musiciens éloignés des grandes villes, ce qui favorise l’activité économique.

Depuis février 2012 Richard Rimbert a souhaité, tout en gardant la présidence artistique, donner un nouveau souffle à l’association en confiant les rênes à un de ses brillants anciens élèves Mathieu Duch.

Longue vie à l’AAC

Vous êtes ici : ACCUEIL > Contact > Qui sommes-nous ?